Tous presents pour l’éducation de base

Projet de développement de l’éducation de base : la vidéo

 

Pour en savoir plus :

Définition de l’éducation de base.

1. Définition.

On entend par  « éducation de base » ce minimum d’éducation générale qui a pour but d’aider les enfants et les adultes privés des avantages d’une instruction scolaire à comprendre les problèmes du milieu où il vivent, à se faire une juste idée de leurs droits et devoirs tant civique d’individuels, et à participer plus efficacement au progrès économique et social de la communauté dont ils font partie.

Elle de « de base » en ce sens qu’elle confère le minimum de  connaissances théoriques et techniques indispensables pour prévenir à un niveau de vis suffisant. Sans elle, l’activité des services spécialisés (hygiène, agriculture, etc.) ne saurait être pleinement efficace. Elle est « générale » en ce sens que ces connaissances théoriques et techniques ne sont pas communiquées pour elles-mêmes. Elle recourt à des méthodes actives, elle concentre l’intérêt sur les problèmes concrets que pose le milieu, et ce faisant, vise à développer à la fois la personne de l’individu et la vie sociale.

Elle concerne les enfants qui ne peuvent bénéficier d’un enseignement primaire suffisant et les adultes qui n’ont pas eu l’occasion de s’instruire ; elle emploie tous les moyens propres à favoriser leur développement, grâce à l’effort individuel et à la vie en société. (…)

2. La portée « géographique » de l’éduction de base.

L’éducation de base s’adresse avant tout aux régions – et on en trouve, plus ou moins, sur tous les continents et dans la plupart des pays – où le cercle vicieux de l’analphabétisme, de la maladie et de la misère limite les possibilités de progrès humain, c’est-à-dire aux pays économiquement peu développés.

3.  L’éducation de base et les services techniques

Si  l’éducation de base ne fournit pas directement des services techniques organisés, elle contribue à jeter les bases de tels services. Ces services sont souvent seuls à pouvoir assurer au personnel chargé de dispense cette éducation la formation requise, et à pouvoir donner des renseignements et des conseils techniques. (…)

4. Place de l’éducation de base dans un système d’enseignement

 

  • (a) Rapport avec l’enseignement primaire
    Un bon système d’enseignement primaire, assurant à la fois la possibilité pour tous les enfants de fréquenter l’école et une fréquentation effective, constitue la suite logique de l’éducation de base. Aussi longtemps que l’enseignement primaire ne satisfera pas à ces conditions, l’instruction des enfants en âge de fréquenter l’école primaire relèvera de l’éducation de base.
  • (b) Rapport avec l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur
    Les écoles secondaires et les universités sont souvent seules à pouvoir fournier les maîtres et les cadres  – parfois recrutés dans des pays autres que celui où s’exercera leur activité – qu’exige une campagne  d’éducation de base. Les universités en particulier peuvent extra-muros, apporter à une campagne de ce genre une contribution d’importance capitale. En échange, l’éducation de base pose les fondements d’un enseignement secondaire et supérieur. Ces deux ordres d’enseignement sont donc liés à l’éducation de base, sans toutefois en faire partie. (…)

Rapport  avec l’éducation des adultes
L’éducation de base se confond, pour une large part, avec l’éducation des adultes en ce sens qu’elle s’adresse aux adultes. Cependant, elles est à la fois plus étroite et plus large – plus étroite puisqu’elle ne vise pas à pousser l’instruction des adultes au-delà du minimum de connaissances théoriques et techniques sans lesquelles l’homme ne saurait vivre pleinement _ plus large puisqu’il arrive parfois qu’elle s’adresse aux enfants.

  • La définition et les paragraphes explicatifs ci-dessus ont été approuvés par un comité mixte réuni à Paris, en novembre 1950, et groupant des représentant des secrétariats de l’organisation des Nations Unies et des institutions spécialisées. Le dit comité a, par ailleurs, reconnu « la contribution particulière de l’Unesco à l’œuvre des Nations Unies et des institutions devrait consister :(a) à mettre au point des méthodes d’ éducation de base propres à favoriser l’acquisition des techniques et la compréhension des droits et les devoirs qui conditionnent le progrès individuel t social ;(b) à fournier un personnel spécialisé, formé en vue du développement et de l’amélioration de ces méthodes d’ éducation de base.

 

SOURCE : UNESCO  définition de l’éducation de base (Paris le 10 juillet 1952) Extraits.

.

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/tous-presents-pour-leducation-de-base/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge