Les pièges du budget et comment les éviter.

Les pièges du budget et comment les éviter.

Les pièges du budget et comment les éviter.

Les pièges du budget se trouvent  dans les détails.

Faire un budget est le meilleur moyen de pouvoir gérer son argent correctement. Mais, entre contrainte et liberté, il existe certains pièges du budget qu’il convient d’éviter pour ne pas ruiner tous ses efforts. Focus sur les pièges du budget et les meilleurs moyens de les éviter.

Pièges du budget : la surestimation des revenus

Pour dresser un budget correct, il faut estimer précisément ses revenus.

Plongées dans un peu trop d’enthousiasme, certaines personnes font l’erreur de surestimer leurs revenus. Ceci leur donne l’illusion d’une richesse qu’elles ne possèdent pas.

Elles sont dès lors plus enclines à dépenser de l’argent et à vivre au-dessus de leurs revenus réels.

Comment ne pas surestimer ses revenus ?

L’erreur la plus fréquente dans l’estimation des revenus est de prendre en considération les rentrées d’argent espérées et non pas les gains réels.

Le premier conseil pour estimer précisément ses revenus et donc d’analyser la situation financière telle qu’elle est et non pas comme il serait souhaitable qu’elle soit.

Il faut donc prendre uniquement en considération les revenus que l’on possède véritablement pour ne pas tomber dans ces pièges du budget.

Quels sont les revenus à prendre en considération ?

Lors de l’établissement d’un budget, les revenus à prendre en considération sont les revenus que l’on est sûr d’obtenir :

  • un salaire ;
  • une pension ;
  • un revenu social de type RMI ;
  • une pension alimentaire ;
  • un ou plusieurs loyers pour les personnes qui sont propriétaires ;
  • des rentes mensuelles comme par exemple la location d’un espace publicitaire sur un mur ou sur une voiture.

Quels sont les revenus à exclure de l’estimation de son budget ?

Lors de l’établissement d’un budget, les revenus à exclure sont les rentrées d’argent hypothétiques :

  • un gain du loto ou d’un jeu de hasard ;
  • une prime salariale ;
  • un remboursement pour de l’argent prêté ;
  • un héritage ;
  • tout autre revenu aléatoire.

Ces rentrées d’argent ne seront considérées comme appartenant au budget qu’à partir du moment où elles seront réellement perçues.

Pièges du budget : la sous-estimation des dépenses

Pour avoir un budget en équilibre, il faut évaluer correctement ses dépenses.

Lors de l’établissement d’un budget, beaucoup de personnes sous-estiment leurs dépenses.

Cela leur donne l’impression qu’elles disposent de bien plus d’argent que ce qu’elles en ont en réalité. Cela les pousse à projeter de plus importantes dépenses et à mettre leur budget en péril.

Comment ne pas sous-estimer ses dépenses ?

Lors de l’établissement d’un budget une des erreurs les plus communes est de ne prendre en considération que les dépenses importantes.

Pourtant, dans la vie de tous les jours, nous sommes poussés à effectuer d’autres dépenses, parfois minimes, mais qui doivent néanmoins compter dans l’établissement d’un budget sérieux.

Il faut donc à la fois prévoir un budget pour les dépenses importantes et récurrentes mais également une autre part du budget pour les dépenses dites « aléatoires ».

Quels sont les dépenses importantes et récurrentes dans le budget ?

Dans la catégorie des dépenses importantes et récurrentes reviennent tous les payements qui ne proviennent pas du fonctionnement même du ménage :

  • remboursement d’un prêt bancaire ou paiement d’un loyer ;
  • payements de cotisations de la sécurité sociale ;
  • frais énergétiques ;
  • payements d’une pension alimentaire ;
  • l’abonnement aux transports en commun ;
  • taxe de tous bords.

Quelles sont les dépenses dites « aléatoires » dans un budget ?

Les dépenses dites « aléatoires » sont les décaissements qui sont différents d’un mois à l’autre :

  • frais d’essence ;
  • achats alimentaires ;
  • frais médicaux ;
  • dépenses vestimentaires.

Quels sont les petites dépenses à ne pas oublier dans le budget ?

En dehors des dépenses établies, il existe une série de petits achats qui sont souvent oubliés dans l’établissement d’un budget :

  • le journal acheté au kiosque au coin de la rue ;
  • le chocolat issu d’un distributeur automatique ;
  • le café du coffee shop devant l’arrêt de métro ;
  • tous les petits achats impulsifs.

 

Pièges du budget : une marge de manœuvre trop réduite

Un budget trop serré n’est pas forcément la meilleure solution.

Lorsque l’on établit un budget pour la première fois ou que l’on a des revenus étroits, il est parfois tentant de faire un budget extrêmement serré.

Pourtant, cela n’est pas forcément une bonne solution. Au contraire, cela peut véritablement être handicapant au quotidien car il n’existe aucune marge de manœuvre en cas d’imprévu.

Comment ne pas faire un budget trop serré ?

Lorsque l’on rédige un budget, il est évident qu’il faut être précis dans les chiffres. C’est cela qui permet d’avoir un calcul réel et viable de ses revenus et de ses dépenses. Cependant, il faut veiller à ce que l’équilibre ne soit pas précaire entre les 2. Il convient donc de créer une « bulle » d’argent qui puisse être utilisée au besoin.

En général, il est conseillé d’utiliser minimum 10 % de son revenu pour établir un « matelas » d’urgence. Cet argent est destiné à pallier aux imprévus et aux accidents de la vie.

En dehors de ce « matelas », il est aussi profitable au budget de laisser une marge de manœuvre pour les dépenses impromptues.

Quelle déception de voir un objet qui vous plait mais que vous ne pouvez pas acheter car vous n’avez pas su anticiper dans votre budget.

Pour éviter ce genre de désagréments et la frustration qui s’en suit, vous devez prévoir une enveloppe dans votre budget qui vous permettra d’acheter un objet ou un produit qui n’était pas, à l’origine, prévu dans votre budget.

Prévoir un budget précis est indispensable pour gérer correctement son argent.
Cependant, le budget peut devenir un véritable piège à partir du moment où les revenus sont surestimés et les dépenses sous-estimées.
Cela amène inévitablement au déséquilibre de la balance du budget et pousse lentement vers l’endettement. De la même manière, il est prudent de ne pas élaborer un budget trop serré sous peine de ne plus avoir de marge de manœuvre pour se faire plaisir.

 Articles à lire dans la même thématique :

Où trouver un tableau pour gérer son budget ?

Comment faire un budget familial ?

Comment épargner avec un petit salaire ?

4 étapes pour améliorer votre budget familial

Quel logiciel de comptabilité familiale choisir ?

Taux d’endettement et gestion du budget familial

Comment économiser pour acheter une maison ?

Le compte bancaire en ligne

Comment économiser sur les courses alimentaires ?

Comment bien gérer son salaire.

Comment gagner un complément de salaire ?

Téléchargez le tableau de suivi et de calcul du budget familial !

Et vos quatre bonus.

  1. Les 4 étapes pour passer d’un budget déficitaire à un budget excédentaire.
  2. Vingt six astuces pour économiser de l’argent à raison d’une astuce toutes les semaines : ceux qui ont appliqué la première idée ont gagné entre 1230 et 1960 euros.
  3. « Ça marche » : le célèbre petit livre rouge qui fait que vos rêves deviennent réalité .
  4. Le livre « 60 conseils pour une vie de famille et des relations harmonieuses ».

Inscrivez-vous ici !

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/les-pieges-du-budget-et-comment-les-eviter/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.