Les penchants émotionnels nuisibles.

Les mauvaises habitudes émotionnelles.

Les mauvaises habitudes émotionnelles.

Nous avons tous des penchants émotionnels plus ou moins ancrés. Ils nous font réagir de la même manière devant une situation donnée. Mais ces humeurs sont-elles de mauvaises habitudes ? Sommes-nous condamnés à toujours réagir selon notre humeur du moment ?

Une contrariété, une insomnie, de la fatigue et nous voilà de méchante humeur, elle guide alors nos réactions souvent disproportionnées. À cause de la répétition de ces états, liés à des problèmes psychologiques, les humeurs peuvent être considérées comme étant de mauvaises habitudes.

Plusieurs troubles de l’humeur ont été identifiés.

  • Le pessimisme est devenu une attitude moderne. Il nous faut des preuves pour croire. Ce comportement comme Saint Thomas cache cependant une habitude de pensée.
    Pour beaucoup de personnes, c’est juste une façon de pensée gagnante à tous les coups.
    Car, si les choses tournent mal elles auront vue juste et dans le contraire, elles en tirent les bénéfices. Elles sont gagnantes à tous les coups.
    Cependant, le pessimisme fait partie des symptômes de la dépression, autant améliorer son humeur en dirigeant ses pensées vers le côté positif de la situation.
  •  L’inquiétude ressemble au pessimisme.
    Le pessimiste pense que cela n’aboutira pas alors que l’inquiet redoute tellement les évènements à venir qu’il en devient obsédé.L’angoisse de l’avenir en fait un stressé et un hypertendu.
    Pourtant, des études sérieuses ont démontré que 95 % de nos inquiétudes ne se réalisent jamais, inutiles de se pourrir la vie pour rien.
    Un entraînement régulier permet de mesurer les choses à leur juste proportion et éviter ainsi de se faire du mauvais sang.
  • l'hypocondrie une mauvaise habitude émotionnelle

    l’hypocondrie une mauvaise habitude émotionnelle.— Image by © Royalty-Free/Corbis

    hypocondrie est une mauvaise habitude émotionnelle dangereuse pour la santé. Cette habitude de pensée peut être combattue avec une aide psychologique adaptée personnalisée.
    La perception de l’hypocondriaque sur la maladie doit être modifiée afin de la ramener à une dimension normale.
    Cela l’aidera à contrôler ses émotions et refuser de s’identifier à toutes sortes de maladies.

  • Laisser ses émotions prendre le dessus et guider son comportement conduit aux sautes d’humeur. Ils relèvent d’un problème psychiatrique lorsqu’ils sont trop fréquents.
    Cependant, cette mauvaise habitude émotionnelle est la conséquence directe du manque de contrôle sur ses pensées et ses émotions.
    C’est un comportement inapproprié dans la famille et dangereux pour l’éducation des enfants.
  • Justifier ou excuser systématiquement le comportement nuisible d’un être cher constitue une mauvaise habitude émotionnelle.
    La personne ainsi défendue se sent encouragée dans ses actes.Nous voyons souvent des parents défendre leur enfant contre toute logique, sous le prétexte de l’amour.
    Pour éviter de conforter les enfants dans leurs mauvaises habitudes, les parents doivent les rendre responsables de leurs actes, pour éviter la mauvaise habitude émotionnelle de la
    co-dépendance.

Les mauvaises habitudes liées aux ressentis s’avèrent souvent difficiles à combattre. Il est donc nécessaire de se demande un soutien. La vie heureuse souhaitée nécessite de combattre et vaincre le plus tôt possible nos mauvaises habitudes émotionnelles.

Rester dans la même humeur permet de la faire durer, qu’elle soit positive ou mauvaise. Plus souvent vous serez de bonne humeur et plus cette humeur heureuse va se perpétuer. Lorsque vous décidez de prétendre être heureux, les études montrent que vous améliorez réellement votre humeur dans le temps. Ce n’est pas une règle absolue, mais des indications montrent que nous pouvons contrôler notre humeur.

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/les-penchants-emotionnels-nuisibles/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge