«

»

Imprimer ce Article

Les mauvaises habitudes émotionnelles.

Les mauvaises habitudes émotionnelles telles que la colère.

Les mauvaises habitudes émotionnelles telles que les sautes d’humeur.

Peut-on qualifier une émotion de mauvaises habitudes ? Comment cette émotion répétée influence-t-elle notre comportement en famille, avec nos amis, nos collègues ? Que faire pour modifier cette mauvaise habitude émotionnelle ?

Pourquoi est-ce si difficile ?

Nos émotions influencent notre conduite. Un mot, une image, une attitude, un événement, une pensée, un souvenir peuvent créer en nous des sentiments et en réaction un comportement quelquefois irrationnel. Toute la difficulté réside dans le fait de pouvoir contrôler les réactions et les comportements issus d’émotions négatives.

« Il est de mauvaise humeur», « Il s’est levé du mauvais pied. », « il est lunatique », « de méchantes humeurs », « de mauvais poil ». Ces expressions nous sont familières et désignent une attitude désagréable. Nous sommes souvent victimes de ces troubles de l’humeur et ils nous donnent des attitudes totalement différentes de notre comportement normal.

Peut-on alors considérer ces humeurs comme de mauvaises habitudes ?

L’habitude nait de la répétition d’un même comportement dont la cause est due aux troubles de l’humeur. Lorsque cette attitude est pénible et désagréable pour notre entourage, pour la vie sociale en générale, alors il s’agit d’une mauvaise habitude émotionnelle.

La répétition de la mauvaise habitude émotionnelle devient un penchant, comme une seconde nature.

Il a été démontré que le fait de rester dans la même humeur la perpétue. Lorsque vous décidez d’être heureux, les études démontrent une amélioration réelle de votre humeur dans le temps. Ces indications prouvent que les gens ont un certain contrôle sur leur humeur.

Exemples de mauvaises habitudes émotionnelles.

L’hypocondrie est une mauvaise habitude émotionnelle douloureuse. L’hypocondriaque est centré sur sa santé. Malgré toutes les preuves médicales de sa bonne santé, l’anxiété qu’il éprouve le rend finalement malade.

Le pire se trouve dans la répétition à l’excès des émotions négatives. Il a donc besoin d’une aide psychologique.

Le traitement que recevra l’hypocondriaque sera certainement pour l’aider à changer ses mauvaises habitudes de pensées et les émotions ressenties.

Le pessimisme : Les nouvelles du pays et du monde en général sont si mauvaises que le pessimisme devient une tendance normale. Or, il fait partie des mauvaises habitudes qui peuvent être considérées comme un symptôme de la dépression.

Pour beaucoup de gens, le pessimisme constitue une habitude de pensée, car ils croient que c’est une façon de pensée gagnante à tous les coups : si les choses tournent bien, c’est une agréable surprise et vous gagnez. Si elles tournent mal, vous aviez vu juste, vous gagnez aussi. Mais, le pessimisme peut vous bloquer dans vos actions, car pourquoi agir quand vous êtes presque sur de l’échec ?

Les sautes d’humeur peuvent être plus qu’une mauvaise habitude, pour certaines personnes, cela peut relever d’un problème psychiatrique. Pour d’autres, cela peut juste être dû au fait qu’ils cèdent aux sentiments sans maîtriser leurs réactions. Ils ont cette mauvaise habitude de perdre le contrôle.

L’inquiétude est similaire au pessimisme. La différence entre ces deux mauvaises habitudes ? L’inquiet redoute les évènements à venir et devient obsédé par des dangers dont la manifestation s’avère incertaine. Si vous avez cette mauvaise habitude de vous inquiéter facilement, il est prouvé que 95 % de nos craintes de nos inquiétudes n’arrive jamais.

Alors, il est inutile de s’inquiéter pour rien. Un entraînement aux attitudes et aux pensées positives permet de combattre la mauvaise habitude émotionnelle de l’inquiétude.

« A une petite chose, l’inquiétude donne une grande ombre. » Jacques Lacan

Les mauvaises habitudes résultant d’états émotionnels répétés restent dans de nombreux cas difficiles à combattre. Un spécialiste du comportement peut aider à trouver les moyens de les vaincre, car il est difficile de s’en sortir seul. Une chose est certaine, plus tôt vous combattrez vos mauvaises habitudes émotionnelles et plus vite vous atteindrez une vie familiale équilibrée, sereine et heureuse.

L’hypocondrie est une mauvaise habitude émotionnelle douloureuse. Une personne qui souffre d’hypocondrie à besoin d’une aide psychologique. Cela dit, le traitement que recevra cette personne sera certainement élaboré pour l’aider à changer ces mauvaises habitudes de pensées. Ils auront un autre regard sur la maladie et sur leur corps, ils auront un certain contrôle sur leurs émotions.

Les mauvaises habitudes concernant les états émotionnels sont souvent difficiles à combattre. Il est difficile de s’en sortir seul et une aide est souvent requise. Une chose est sûre, plus tôt vous combattrez vos mauvaises habitudes et le plus vite vous aurez une vie heureuse.

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/les-mauvaises-habitudes-emotionnelles/

(1 commentaire)

  1. société demenagement tunisie

    Très bon article. Merci pour le partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge