«

»

Imprimer ce Article

Les enfants et les gros mots.

Les enfants et les gros mots

Les enfants et les gros mots

Entendre un enfant dire de gros mots, n’est-ce pas désolant et étonnant ? Comment un enfant innocent peut-il proférer de telles insanités ? Où a-t-il appris ces gros mots et en comprend-il réellement le sens ?

L’apprentissage des gros mots.

L’apprentissage des gros mots commence dans le milieu familial. Par exemple, j’ai tendance quand je me fais mal de proférer un gros mot, au lieu de dire aïe ! je dis, merde ! (c’est inconvenant d’écrire cela, vous m’en excuserez, mais il le faut pour bien exprimer l’idée). L’enfant a entendu et mémorisé ce mot souvent répété par habitude.

Oui ! il y a de gros mots tellement habituels qu’il s ne déclenchent plus l’indignation forte et réprobatrice. J’ai déjà écrit un gros mot dans cet article, donc je ne vais pas faire la liste de ces gros mots usuels, mais chacun peut dresser sa propre liste.

Ensuite, l’enfant entend d’autres gros mots de ces camarades de jeux, amis et  copains. Ces derniers profèrent ces insultes entendues dans leur famille.

Puis la télévision et quelque fois les jeux vidéos complètent cette éducation de gros mots.

Et vous entendez des enfants sortir des énormités de leur bouche innocente. Et l’on est tout abasourdi, en se demandant, mais comment peut-il dire de tels mots ?

En fait, il ne comprend pas la moitié de ce qu’il dit, seulement il répète les gros mots dans les mêmes circonstances ou il les a entendus.

Comment interdire à l’enfant de proférer de gros mots.

Les parents utilisent souvent la méthode forte, engueulade, menace, punition, suivi d’une interdiction formelle.

Mais ces méthodes sont-elles efficaces ?

Surtout lorsqu’il continue d’entendre des insultes dans sa propre famille !

Personnellement, j’ai utilisé ces méthodes fortes, devant leur efficacité douteuse j’ai changé d’option :

  • Je me suis interdit de prononcer « les gros mots usuels » : marquage serré entre ma femme et moi. Le premier qui en dit un, se voir rabrouer comme… un enfant 🙂
  • Explication de textes aux enfants : pourquoi il ne faut pas dire de gros mots ? Qu’est-ce qu’un gros mot ? Pourquoi insulter, c’est bête et méchant ?
  • La répétition étant pédagogique, nous ne nous lassions pas – chaque fois que l’occasion se présentait d’expliquer encore et encore ;
  • INTERDICTION ABSOLUE de proférer de gros mots à la maison.

Quelle est l’efficacité de cette solution ?

Ils savent maintenant qu’un gros mot blesse inutilement et il est possible d’exprimer sainement ses sentiments ou ses ressentiments.

J’ai surpris cinq paires d’yeux désapprobateurs braqués sur l’émetteur d’un gros mot au milieu d’un repas familial. Confus il a présenté des excuses.

Intérieurement, j’ai souri, car cela prouve qu’ils ont compris… mais au fait l’auteur du gros mot, c’était moi.  🙁  J’avais raté la découpe d’un morceau de poulet et failli tout renverser et j’ai dit… (Non ! je ne vais pas recommencer, interdiction absolu de proférer et d’écrire de gros mots même usuels).

Ah ! Les mauvaises habitudes, il ne faut pas relâcher la vigilance – envers soi même et les enfants – pour en venir à bout.

Et vous comment faites-vous pour interdire les gros mots à la maison ?

.

Termes de recherche:

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/les-enfants-et-les-gros-mots/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge