Les enfants de la publicité.

La publicité omniprésente façonne nos enfants.

La publicité omniprésente façonne nos enfants.

 

Ce texte m’a si fortement interpellé que j’ai décidé de le partager avec vous. Ma fille devait en faire un résumé de cent mots. Je l’ai trouvé sur sa table et le titre a attiré mon attention puis j’ai dévoré cet extrait du livre de François Closets, “Le bonheur en plus” édition Denoël, 1974.
J’aurais pu en faire un résumé, mais toute la force et les vérités de ce texte risquaient de ne pas être retranscrites.

Les enfants de la publicité.

Que peuvent les parents, les professeurs ou les écrivains face à Publicis ou Havas ? Que peuvent-ils surtout lorsqu’il s’agit d’éduquer des enfants ?

Car c’est la jeunesse, dès son âge le plus tendre, qui est devenue la cible favorite des publicitaires : séduire le fils pour gagner la mère. Et les professionnels de la vente en savent beaucoup plus long que les enseignants sur la mentalité enfantine.

S’ils ne savent pas comment apprendre l’histoire – mais ils ne s’en soucient pas – ils savent en revanche comment faire passer une idée simple et forte ; sur ce terrain, ils disposent de la compétence et des moyens.

L’esprit des enfants leur appartient. Il n’est que de voir l’intérêt passionné des très jeunes téléspectateurs pour les spots de publicité. À coup sûr ces messages, brefs, simples et distrayants sont exactement adaptés au public enfantin.

Nous ne savons plus dans quelle société nous vivions, ou plus exactement quelle société découvrent nos enfants. Si nous croyons toujours que nous transmettons un certain acquis culturel à travers les canaux traditionnels, nous nous trompons.

Le jeune esprit qui s’éveille dans le monde occidental est d’abord impressionné par les informations de l’environnement matériel et commercial. Il est instruit par les objets, les vitrines, les affiches, les annonces, les spots publicitaires bien plus que par que les discours de ses parents ou des maitres.

Or ces supports disent tous la même chose, ils répètent à l’envi que nous vivons dans une société d’abondance, et que l’essentiel est de posséder les objets manufacturés.

La publicité, au sens le plus large, donne à croire que le seul problème est de choisir entre les biens trop nombreux qui sont offerts. Chacun étant supposé avoir les moyes d’acheter, il suffit d’éclairer son choix. Tout naturellement l’enfant en déduit que le bien-être est donné, qu’il existe comme l’air et le soleil et que point n’est besoin de le gagner.

L’adolescent vit dans un monde d’assistance technique gratuite. Il attend de la société, ou plutôt de ses parents qu’ils lui fournissent sa part d’assistance. Toute limitation dans ses désirs sera ressentie comme une brimade. Pourquoi lui refuser ce que tout le monde possède ? Pourquoi lutter pour se procurer ce qui est offert ?

Les adultes s’étonnent que les jeunes prétendent à la fois dépendre de leurs parents sur le plan matériel et s’en affranchir sur le plan moral. Mais quoi de plus naturel ?
Ils ne font que se conformer au conditionnement culturel reçu dès l’enfance.

On imagine aisément la somme des frustrations, de désillusion qu’ils ressentent quand ils découvrent que l’abondance des vitrines n’est qu’une illusion et qu’ils devront travailler constamment pour en jouir.

Mais il sera trop tard pour rejeter le système. Habitué à l’assistance technique, appauvris sur le plan personnel, ils devront à leur tour, consacrer toute leur vie à poursuivre ce plaisir ces choses qui fuit au fur et à mesure qu’on s’en approche.


Ainsi, la publiculture est le ferment nourricier de l’illusion technique. Elle détourne l’homme de ses ressources intérieures pour le fixer sur les ressources matérielles, elle fait admettre la priorité des moyens sur les fins, la prédominance de l’avoir sur l’être.

François Closets, “Le bonheur en plus” édition Denoël, 1974.

La mise en forme, les mots en gras pour faciliter la lecture et mettre en évidence certaines idées.

Qu’en pensez-vous ? Ce texte éclaire-t-il certains comportements de vos enfants ? Croyez-vous que la publicité influence autant nos enfants ?

Termes de recherche:

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/les-enfants-de-la-publicite/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge