Le martyr des enfants-talibes

Tous les jours vous les voyez habillés de guenilles sales, les pieds-nus, avec un pot rouillé dans les mains. Ils vont de maison en maison mendier leur repas et un peu d’argent. Ils répètent inlassablement les mêmes refrains : « le talibé demande l’aumône ! » ou « je mendie le déjeuner ! » ou « je mendie le dîner ! ».

Ces  talibés, âgés de 3 à 15 ans, remis par leurs parents au maître pour recevoir un enseignement, sont obligés de mendier pour survivre. Les parents ne leur envoient pas l’argent nécessaire à leurs besoins. Le maître les

Enfants talibés

Enfants talibés mendiants dans la rue.

utilise pour se procurer de l’argent, tout le monde sait que le talibé doit verser une somme d’argent au maitre, tous les jours, sous peine de se faire bastonner.

Que fait la société pour défendre ces enfants-talibés innocents ?

Pourquoi les autorités n’interdisent pas la mendicité des enfants-talibés ?

Des personnes courageuses luttent encore et toujours pour sauver ces enfants-talibés :

Sortir les enfants de la rue

De Papa Keita.

La Journée de lancement de la Quinzaine de l’enfant africain s’est lancée. Du 16 au 30 juin prochains, le Thème « tous ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants de la rue » sera débattu sur l’ensemble du territoire sénégalais. Surtout quand on sait que plus de 70 000 enfants errants passent leur vie dans la rue, s’adonnant à la mendicité ou au travail au Sénégal.

Des enfants vêtus de haillons, pieds nus et parfois même le corps recouvert de plaies, c’est en substance le décor qui prévaut dans la plupart des rues de nos Villes. Ayant entre quatre et 10 ans, ils portent pourtant sur eux, la lourde tâche de se trouver à manger; et pire, de rapporter de la nourriture à ceux qui sont censés les protéger. Quand les statistiques montrent que l’Afrique de l’Ouest compte le plus grand nombre d’enfants travailleurs, il n’est pas alors superflu de se demander si les actions menées jusque-là pour abréger la souffrance des enfants ont porté leurs fruits.

Ces enfants de la rue sont à l’honneur, cette année, de la 21e édition de la Quinzaine de l’Enfant africain, avec pour thème « tous ensemble pour des actions urgentes en faveur des enfants de la rue ». L’ampleur du phénomène au Sénégal est tel que le ministre de la Petite Enfance et de l’Enfance, Ndéye

Cet enfant talibé vit-il une enfance heureuse ?

Ce talibé vit-il une enfance heureuse ?

Khady Diop, dira que « plus de 70 000 enfants mobiles passent leur vie dans la rue et s’adonnent à la mendicité et au travail. 7600 enfants mendiants ont été recensés dans la région de Dakar en 2007, dont 90% sont des talibés (Ndlr : 42% provient des pays limitrophes); 23% des enfants âgés de 6 à sept ans seraient impliqués dans les activités économiques ».

Pour la représentante du Parlement national des enfants, le problème de cette couche vulnérable est un fait majeur, qui découle de l’État, du manque de vigilance et du désengagement des parents face à la pauvreté. « Il faut lever les tabous et prendre des mesures contre les atrocités que vivent les enfants de la rue », affirme Khadija Ndiaye. « L’heure est grave et il faut agir pour éradiquer ce fléau », dit-elle.

Même son de cloche chez Mamadou Wane représentant de la Plate-forme pour la Protection et la Promotion des droits humains. Il déclare que la présence des enfants dans la rue est une anomalie. « Le retrait des enfants de la rue est urgent. Il faut l’application des lois et une justice amie des enfants, pour que des phénomènes comme celui des enfants maltraités de Kaolack ne se reproduisent plus », plaide-t-il. Certains proposent une modernisation des « daara » (écoles coraniques) ; d’autres, l’interdiction de la mendicité des enfants. Dans tous les cas, ce qui est sûr c’est que sans actes concrets, ce calvaire des enfants risque de perdurer.

Source :  Papa Keita

 

Quand allons-nous cesser de parler, de faire des conférences, des séminaires dont les recommandations ne sont jamais réalisées ?

Quand aurons-nous le courage de faire cesser l’odieuse exploitation des enfants-talibés par de soi-disant marabouts ? Quand, oserons-nous prendre nos responsabilités et garder nos enfants dans nos foyers et leur donner l’amour, l’éducation, la sécurité dont ils ont besoin ?

Un groupe d'enfants talibés

Un groupe d’enfants talibés livré à eux même.

Nous sommes tous responsables de cette injustice. Car nous ne réagissons pas, ces enfants-talibés sont devenus comme des décors de nos rues que l’on voit sans réellement les voir. L’on s’est tellement ému de leur sort, sans aller plus loin, que finalement l’on préfère donner la petite pièce de 50 ou 100 francs. Cette pièce perpétue le mal. Elle enrichit les exploitants de ses enfants-talibés.

19 novembre : Journée mondiale pour la prévention des abus envers les enfants

Pour en savoir plus sur la lutte contre la mendicité des talibés :

La maison des enfants

Cadre d’appui à l’initiative nationale en faveur des talibés (CAINT)

D’autres articles à lire :

Sept Astuces pour avoir de la patience !

La tricherie à l’école.

Comment gérer son couple

Les règles de bon voisinage

Comment gérer sa famille ?

Examen du BFEM : Comment ma fille a échouée et réussie en 24 heures ?

Comment éviter les mots qui blessent ?

Les essentiels sur les cours de développement personnel

Gestion de la famille

Jeux éducatifs : s’amuser et apprendre en même temps.

Existe-t-il des règles de savoir-vivre applicable au téléphone portable ?

Comment gérer vos relations amicales ?

20 voleurs de temps dépistés : comment en venir à bout ?

Ce qu’il faut savoir sur l’éducation des enfants

Les 25 règles pour une relation franche et viable 1/2

25 règles pour une relation de couple viable 2/2

Comment avoir de la patience

Comment tisser des liens familiaux forts

5 façons simples de réunir votre famille

Qui a peur du test de dépistage du SIDA ?

Comment aider mon enfant dans ses études : le soutien scolaire

Comment trouver une raison de divorce valable ?

Dix moyens pour de bonnes vacances scolaires

Les enfants et la cigarette.

Arrêter de fumer votre famille est en danger !

Quelle santé physique, mentale et émotionnelle pour la famille ?

7 idées pour faire du sport en famille et rester en bonne forme.

Comment faire un nœud de cravate en 10 secondes

Livret de projet de vie de l’élève

Les enfants et les gros mots.

Gérer les soucis familiaux.

Signature d’un accord pour la lutte contre la maltraitance

Réflexion créative. Tous les problèmes ont des solutions.

Ce que vous ne devez jamais dire à vos enfants !

Le bonheur.

7 solutions Internet pour parent seul

Les enfants de la publicité.

60 conseils pour une vie de famille et des relations harmonieuses

Le martyr des enfants-talibes

La femme parfaite

Célébrer la magie de noël

Comment gérer sa colère ?

Les astuces de grand mère

Comment gérer les caprices d’enfant ?

Pourquoi les enfants sont-ils si têtus ?

Pourquoi devez-vous prendre un petit déjeuner de roi avec votre famille ?

Quel ordinateur pour enfant choisir ?

4 pistes pour aider ses enfants à avoir confiance en soi

Hommage aux femmes

Êtes-vous la victime, le bourreau ou le sauveur ?

Le manque de projet

Les mauvaises habitudes émotionnelles.

Journée Mondiale pour la sauvegarde du lien parental

Pour réussir une famille recomposée.

Si vous êtes patient, cet article n’est pas pour vous !

10 rappels utiles pour une rentrée scolaire sereine

Le lavage des mains, un geste simple pour sauver des enfants.

Termes de recherche:

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/le-martyr-des-enfants-talibes/

1 ping

  1. […] l’article : Le martyr des enfants talibés Continuez votre lecture ici […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.