«

»

Imprimer ce Article

Le bonheur.

Le bonheur familial

Le bonheur familial

Aujourd’hui, la journée internationale du bonheur nous interpelle sur cet état tant recherché.
Mais qu’est-ce que le bonheur ?
Voici les définitions que j’ai trouvées dans :

Wikipédia : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l’esprit et du Corps, d’où la souffrance, le stress, l’inquiétude et le trouble sont absents.

Larousse : État de complète satisfaction : Rien ne peut troubler leur bonheur.

Dictionnaire de la langue française : État essentiellement moral atteint généralement par l’homme lorsqu’il a obtenu tout ce qui lui paraît bon et qu’il a pu satisfaire pleinement ses désirs, accomplir totalement ses diverses aspirations, trouver l’équilibre dans l’épanouissement harmonieux de sa personnalité.
Seulement
nous entendons dire que :

  • L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue.
  • Pour être heureux, il ne faut manquer de rien.
  • le bonheur me fuit, je suis si stressée!
  • Les pauvres croient qu’il leur faut être riches pour accéder au bonheur.
  • Comment être heureux dans la pauvreté ?
  • Les riches pensent que la vie simple des pauvres ferait leur bonheur.
  • Les femmes célibataires aspirent au mariage pour être heureuses.
  • Les hommes libres assurent qu’ils leur manquent la corde qu’une belle femme leur mettrait au cou pour vivre heureux.
  • Les couples malheureux aspirent au divorce pour se libérer.
  • Le malade croit que la guérison le mènerait sur la route du bonheur.
  • L’élève en classe d’examen imagine déjà le bonheur de la réussite.
  • Le jeune couple pense au bonheur d’avoir un enfant.
  • Le chômeur souhaite le bonheur d’un emploi.
Le bonheur se lie sur le visage.

Le bonheur se lie sur le visage.

 

Des citations de sages pour accéder au bonheur ?

Le bonheur est-ce la possession des biens matériels ?
Ou le fait d’échapper à une situation indésirée ?
Le bonheur est-il lié à l’aisance financière, à la bonne santé, à la vie en famille, à l’environnement ?

Voyons ce qu’en disent de grands intellectuels !

Ils nous guident vers le bonheur :

Le bonheur consiste dans la faculté de ne voir partout que le bien.
(PENTECOST).

Celui qui dirige constamment ses pensées vers le bonheur devient heureux.
(BENTHAM)

Composons notre bonheur de ce dont nous disposons et non de ce que nous désirons ou de ce que nous envions aux autres.
(J. FIAUX).

Pour prendre le chemin du bonheur, commençons chaque jour par nous affirmer que nous sommes heureux.
(TRINE).

L’action n’apporte pas toujours le bonheur, mais il n’y pas de bonheur sans action.”
William James

Le bonheur a besoin d’être interrompu pour être senti.
(IGNOTUS).

Le même événement peut être considéré comme heureux ou malheureux selon l’état d’esprit dans lequel on se trouve.

Le bonheur

Le bonheur

Vous demandez un monde meilleur ? Améliorez celui où vous êtes.
(J. FIAUX).

 

Des citations de mise en garde sur le bonheur.

Le cœur de l’homme est son paradis ou son enfer.
(J.-J. ROUSSEAU).

Personne ne peut spécifier ce que doit être le bonheur pour un autre que lui-même ; il ne le peut non plus pour lui-même pour une époque éloignée, car le bonheur est un état d’esprit et la poursuite de désirs qui varient toujours d’individu à individu et, chez l’homme, d’un âge à un autre.
(LEIBNIZ).

Pourquoi vouloir imposer un modèle du bonheur ? Pas plus que la religion il n’a de forme, emprisonné, il se rapetisse.
(DE VIETINGHOFF).

Le Bonheur est une notion très personnelle. Beaucoup en jouissent sans s’en apercevoir ; la plupart l’ensevelissent sous des pensées sombres et des soucis inutiles.
(J. FIAUX)

D’un bonheur sans mélange on se lasse à la fin.
(AGNIEL).

Le bonheur est comme la santé : on ne le sent jamais ; il faut l’avoir perdu pour le connaître.
(P. MONNIER).

Il est impossible d’imaginer un paradis plaisant à tous.
(BOURDEAU).

On n’est jamais pleinement heureux quand on a voulu l’être aux dépens des autres.
(DE CHARRIÈRE).

Nos murmures et nos plaintes relatifs aux faits que nous ne pouvons changer sont sans utilité. Ils ne peuvent que nous faire souffrir et nous entraîner au pessimisme.
(MEACHAM).

En conclusion, citons :

D’HOUDETOT : Le seul vraiment malheureux serait celui qui ne pourrait ni aimer, ni agir, ni mourir.
GOETHE : Qu’il soit prince ou paysan, l’homme le plus heureux est celui qui trouve la paix à son foyer.

 

Une expérience du bonheur.

Pensez à un événement qui vous a rendu heureux. Plongez totalement dans ce souvenir.
Revoyez dans votre esprit les images, les sons, sentez les odeurs comme si cela se passe dans l’instant présent.
Faites-le intensément.
Comment vous sentez-vous après cela ? Qu’en pensez-vous ?
Partagez-le dans les commentaires ci-dessous.
[warning]O.S.MARDEN : Si vous ne trouvez pas le bonheur en vous-même, vous ne le trouverez jamais.[/warning]

Termes de recherche:

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/le-bonheur/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge