La location d’outils entre particuliers pour optimiser le budget familial

La location ou le prêt d'outils entre particuliers

La location ou le prêt d’outils entre particuliers

En ces temps de crise, tous les moyens sont bons pour optimiser le budget familial, sans tomber dans l’illégalité bien sûr.

A cet effet, la location d’outils entre particuliers  se présente comme une solution intéressante pour accéder à l’usage d’un bien sans se ruiner.

Pour les propriétaires, cela peut rapporter de l’argent, toujours bienvenus pour arrondir les fins de mois.

Le revenu potentiel est notamment estimé à 150 euros par mois en moyenne. Cela dépend évidemment du type et du nombre d’objets mis en location. (Source : Intérêts Privés)

Privilégier l’usage sur la propriété : une logique qui tend à se développer.

Le pouvoir d’achat des ménages a beaucoup souffert des crises successives de ces dernières décennies.

En conséquence, le mode de consommation occidental a connu de profondes mutations.

La consommation collaborative se développe, et beaucoup privilégient l’accès à l’usage des produits sur la propriété. Échanger, partager, louer, et se grouper pour acheter sont devenus des pratiques courantes.

A titre d’illustration, les chiffres rapportent qu’en 2012, 53% des Français ont déjà eu recours au moins à un mode de consommation collaborative. Plusieurs études font également état d’une sensibilisation plus accrue des Français sur cette nouvelle façon de consommer, incluant notamment la location d’outils entre particuliers. (Source : Allo Voisins)

En effet, compte tenu du coût d’acquisition de certains matériels et de leurs poids sur le budget familial, il est parfois plus intéressant de louer l’équipement qui manque au lieu de l’acheter, surtout si le besoin est ponctuel.

C’est un moyen d’accéder à des produits de qualité sans se ruiner.

Quant aux propriétaires des dits matériels, ils y trouvent là un moyen de se constituer un revenu complémentaire. De quoi arrondir les fins de mois.

Qui plus est, à travers ce mode de consommation, les ménages adoptent un geste citoyen. Sur le plan environnemental, ils contribuent à leur manière à l’économie des ressources. Sur le plan sociétal, le partage et la location d’outils entre particuliers permettent de tisser des liens sociaux avec le voisinage, de s’ouvrir aux autres.

Internet joue un rôle fondamental dans le développement de la location d’outils entre particuliers. C’est en quelque sorte le moteur de la démocratisation de cette pratique.

Grâce à la géolocalisation, la mobilité, le dialogue instantané, et la dématérialisation des paiements, les échanges n’ont jamais été aussi simples.

Il est plus facile d’établir le contact et d’organiser la location d’outils, surtout avec l’avènement des plateformes de mise en relation.

La location d’outils entre particuliers, comment ça marche ?  

La location d’outils entre particuliers peut se faire par le biais d’une plateforme spécialisée ou par de simples arrangements entre voisins.

Dans tous les cas, il faut savoir que cette pratique relève du droit des contrats.

Toute location d’outils entre particuliers doit de ce fait faire l’objet d’un contrat, rédigé en bonne et due forme et signé par les parties concernées.

Le contrat doit indiquer :

  • Les informations concernant les signataires,
  • Une description détaillée de l’outil ou du matériel à louer : âge, numéro de série, toutes particularités permettant son identification,
  • Le tarif et la durée de la location,
  • Le montant du dépôt de garantie et les conditions de restitution du matériel,
  • Les conditions d’utilisation du matériel,
  • Les garanties et les conditions de franchise en cas de vol, perte ou dégât du matériel, ainsi que les conditions de remboursement,
  • Les clauses qui régissent les éventuels litiges (exemple : la réparation ou le remplacement en cas de panne pendant la durée de la location),
  • La mention que l’utilisateur a bien été informé du fonctionnement et des conditions d’utilisation de l’outil ou du matériel loué.

Avant de se lancer, il convient également de prendre certaines précautions, tant pour le loueur que pour l’utilisateur.

Pour le loueur, il faut savoir qu’il a un devoir de sécurité et d’information vis-à-vis des utilisateurs. Ainsi, il est tenu de :

  • Mettre à la disposition des utilisateurs un matériel complet, en bon état et parfaitement fonctionnel.
  • Fournir le mode d’emploi de l’outil ou du matériel électronique à louer, ainsi que les accessoires nécessaires pour son bon fonctionnement.

Attention, les accessoires doivent être compatibles avec l’outil ou le matériel.

  • Effectuer des contrôles et vérifications périodiques pour maintenir l’équipement en état de marche et de conformité.
  • Réaliser les entretiens et les réparations nécessaires après chaque location.

Il convient également de souligner que le matériel à louer doit répondre aux normes européennes. Le marquage « CE » est ainsi obligatoire sur les outillages, machines et matériels électriques.

Par ailleurs, il faut noter que pour des questions d’hygiène, si l’usage de l’outil ou du matériel à louer nécessite des équipements de sécurité individuels, il est interdit de les louer. Ils doivent être vendus.

Pour l’utilisateur, il faut savoir que vous êtes responsable de l’outil ou du matériel mis à votre disposition pendant toute la durée de la location. En cas de dommage, vous risquez de perdre tout ou partit du dépôt de garantie. Pour cette raison, il convient d’effectuer quelques vérifications avant d’accepter la location d’un outil ou d’un matériel électronique.

Prenez soin notamment de :

  • Vérifier l’état général de l’outil ou du matériel à louer,
  • S’assurer qu’il fonctionne correctement, pareil pour les accessoires.
  • Vérifier sa conformité aux normes européennes. Exigez d’obtenir le certificat de conformité de la part du loueur.

La location d’outils entre particuliers sur le web, quelle différence ?

De nombreuses plateformes facilitent aujourd’hui la mise en relation de particuliers intéressés par la location d’outils et de matériels électroniques.

Grâce à elles, les échanges sont réglementés et bien encadrés, favorisant la confiance des utilisateurs.

Dépôt de garantie, contrat de location, assurance, etc., tout est généralement pris en charge. En plus, la plateforme peut intervenir en cas de litige et jouer le rôle de médiateur (non-restitution de l’objet à l’issue de la période de location par exemple).

En règle générale, pour se lancer, il suffit de s’inscrire sur une plateforme de location d’outils entre particuliers et d’y indiquer le lieu d’habitation pour faciliter la géolocalisation.

Pour le loueur, il s’agit ensuite de détailler les outils et les matériels à louer, d’en fournir des photos, puis de déterminer le prix de la location et le montant de la caution.

Pour les utilisateurs, le fonctionnement peut varier d’une plateforme à une autre. Certains proposent par exemple la réservation en ligne de l’outil ou du matériel à louer moyennant le paiement d’un acompte. D’autres transmettent la requête aux loueurs disposant de l’outil souhaité et habitant aux environs du domicile du demandeur.

Une fois mis en contact, les concernés organisent la transaction : la signature du contrat et le règlement du prix de la location ont généralement lieu le jour de la remise de l’objet à l’utilisateur.

Sources de l’article :

Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes :Matériel de jardinage et de bricolage : location

L’avènement de la consommation collaborative : quel modèle économique en France en 2030 ?

Crédit Agricole : Louer du matériel à un particulier.

Intérêts Privés : La location d’objets entre particuliers.

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/la-location-doutils-entre-particuliers-pour-optimiser-le-budget-familial/

(1 commentaire)

  1. Un très bon concept, j’espère que ça perdurera et que les gens sauront faire bon usage des outils des autres ( ne pas les abîmer, les rendre cassé etc )

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge