Journée de l’élimination de la pauvreté : construisons la paix !

Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté

Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. 17 octobre

Ce mercredi est célébré la journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Une journée dénonciatrice d’une injustice globale car, malgré des progrès importants, il reste encore beaucoup à faire pour sortir une grande majorité de la population mondiale de la pauvreté. C’est pourquoi la Journée 2012 a pour thème « Mettre fin à la violence de la misère en favorisant l’autonomie et en construisant la paix » avec l’espoir de susciter des débats et des discussions sur ces sujets dans le monde entier.

Il faut rappeler que depuis 1993, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté est célébrée chaque année, lorsque l’Assemblée générale, par sa résolution 47/196, a désigné cette journée pour promouvoir la prise de conscience de la nécessité d’éradiquer la pauvreté et la misère dans tous les pays. Au Sommet du Millénaire, les leaders mondiaux se sont engagés à réduire de moitié, pour l’année 2015, la proportion de personnes vivant dans l’extrême pauvreté, avec moins de 1,25 dollar par jour.

Une définition de la pauvreté très réductrice selon l’organisation de défense des droits humains, Amnesty International. L’Organisation qui semble aller plus loin précise que « La pauvreté ne signifie pas seulement vivre avec des moyens en dessous d’un certain seuil minimal. C’est la conséquence de violations des droits humains et c’est une atteinte à la dignité humaine ».

Une acception de plus en plus admise car, selon l’usage le plus courant, la pauvreté caractérise la situation d’un individu qui ne dispose pas des ressources réputées suffisantes pour vivre dignement dans une société et son contexte. Insuffisance de ressources matérielles affectant la nourriture, l’accès à l’eau potable, les vêtements, le logement, ou les conditions de vie en général. Mais également insuffisance de ressources intangibles telles que l’accès à l’éducation, l’exercice d’une activité valorisante, le respect reçu des autres citoyens ou encore le développement personnel. C’est pourquoi, il apparaît essentiel de soutenir les personnes qui en sont victimes afin qu’elles puissent faire valoir leurs droits.

Quelle que soit la définition de la pauvreté, tout le monde s’accorde sur le fait que cette situation non-désirable de pauvreté et génératrice de souffrances, touche des personnes isolées ou des groupes, des segments de population dans les pays développés, une proportion importante de la population dans certains pays en développement, et la majorité de la population des pays les moins avancés, en Afrique notamment. Des analyses économiques et des débats portent sur la mesure de la pauvreté, ses causes, et les moyens à mettre en œuvre pour la réduire: économie du développement, aide sociale, etc.

La lutte contre la pauvreté étant un des thèmes centraux du développement pour les Nations Unies, M. Ban Kimoon, Secrétaire général de l’ONU a délivré ce petit mot à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté de ce 17 octobre 2012 : « La pauvreté, qui sévit incontrôlée depuis trop longtemps, est liée aux troubles sociaux et aux dangers qui menacent la paix et la sécurité. À l’occasion de cette Journée internationale, investissons dans notre avenir commun en aidant les pauvres à échapper à leur condition, pour qu’à leur tour, ils puissent contribuer à changer le monde. »

Des paroles pleines de sagesse qui méritent de passer définitivement à l’action contre la pauvreté dans ce monde ou les inégalités socio-économiques sont si frappantes et choquantes que l’inertie est une insulte à la race humaine.

Par Adélaïde CABO

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/journee-de-lelimination-de-la-pauvrete-construisons-la-paix/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge