Faites-le vous-même pour économiser

Faites-le vous-même pour économiser

Faites-le vous-même pour économiser

Votre savoir-faire est plus important que vous ne le croyez.

À l’heure où les technologies ont une place prépondérante dans la vie, le « faites-le vous-même » semble faire un retour en force. Véritable phénomène de mode ou nouvelle façon de consommer, le « faites-le vous-même » englobe une nouvelle réalité qui ouvre des horizons jusque-là jamais explorés.

En famille, entre amis ou pour le plaisir, faisons le point sur le « faites-le vous-même ».

Qu’est-ce que le “faites-le vous-même” ?

Le « faites-le vous-même » est véritablement la science de la débrouille.

Cette nouvelle mouvance renvoie au plaisir du faire soi-même, de posséder une pièce unique et de créer de ses propres mains.

Alternative à la société de consommation telle qu’elle est actuellement, le « faites-le vous-même » ouvre l’esprit à l’apprentissage et à l’acquisition de nouvelles compétences.

Le « faites-le vous-même » désigne donc un grand nombre de pratiques où chacun est encouragé à créer par lui-même et à faire preuve de débrouillardise.

Plus que du simple bricolage, cette philosophie semble jouer un rôle actif dans la société en incitant les gens à échanger et à recréer du lien entre eux.

“Faites-le vous-même” … un peu d’histoire.

Le « faites-le vous-même » semble trouver ses origines dans les années hippies. En effet, à cette époque, le recyclage était un véritable art.

Chacun créait, pour lui-même ou pour les autres, des pièces uniques issues d’objets de récupération voire même de déchets.

Peu à peu, avec le désamour pour la mode “baba cool”, les jeunes ont peu à peu délaissé le recyclage, le bricolage et le « faites-le vous-même » en général.

Mais, depuis les années 2000, cette mode revient en force.

Face à une société qui pousse de plus en plus à la consommation, certains semblent prendre conscience de l’utilité de recycler et d’économiser.

Mais le « faites-le vous-même » va plus loin car, en ces temps où la technologie est prépondérante, il vise également à recréer du lien entre les gens.

À qui s’adresse le “faites-le vous-même” ?

Le « faites-le vous-même » s’adresse à tous. Longtemps cantonnée aux blogues féminins, cette manière de vivre semble s’étendre à la population en entier.

En effet, le « faites-le vous-même » est accessible à tous, jeunes ou âgées, modestes ou aisés, femmes ou hommes, enfants ou adultes.

Les activités qui se prêtent aux « faites-le vous-même » sont nombreuses et variées, ce qui rend la mouvance attractive pour toutes et tous.

Outre les livres pratiques, Internet a également révolutionné la donne puisqu’il existe une grande variété de tutoriels disponibles pour le plus grand nombre.

Certains blogueurs et surtout certaines blogueuses disposent même de fiches pratiques et d’écrits spécialisés dans des domaines aussi variés que le tricot, le bricolage, la cuisine ou encore la joaillerie.

faite-le-vous-meme

faite-le-vous-meme

Les nouvelles tendances du « faites-le vous-même ».

Avec la vague du développement durable, le « faites-le vous-même » prend tout son sens.

Aujourd’hui, il devient normal, voire même tendance, de récupérer, détourner ou fabriquer par soi-même.

La plupart des ménages ont un budget plutôt serré et recherchent donc le meilleur moyen de ne plus gaspiller.

Suivant les goûts et les convictions personnelles, de nouvelles tendances du « faites-le vous-même » émergent.

L’Upcycling

L’Upcycling est un concept qui arrive peu à peu en France.

Originaire des pays anglo-saxons, il consiste à récupérer des objets usagés et de les transformer pour leur donner une nouvelle vie.

Ainsi, il n’est pas rare de voir une vieille échelle se transformer en étagères, des palettes prendre la place d’une table basse ou encore de voir un panier en osier devenir une table de chevet moderne.

Le Do it Green

Outre l’envie de ne plus gaspiller, les ménages font de plus en plus attention à la composition des objets du quotidien.

Le Do it Green surfe sur cette mouvance et propose des alternatives bio-écolos pour les articles de décoration, les cosmétiques ou encore les détergents.

Ce type de « faites-le vous-même » permet à la fois de s’assurer de la composition des produits du quotidien, mais également de faire du bien à la planète.

Le prime time

Si le succès grandissant du « faites-le vous-même » ne vous a pas encore sauté aux yeux, les grands groupes audiovisuels, eux, ne s’y sont pas trompés.

De nombreuses chaînes de télévision, dont notamment M6, proposent déjà depuis quelques années un grand nombre d’émissions en prime time qui font la part belle aux activités manuelles.

Après « le meilleur pâtissier », la chaîne s’est récemment lancée dans une émission de couture, « cousu main ».

Couture et customisation

Tout ce qui à trait à la fabrication de vêtements et d’accessoire a également le vent en poupe.

Nombreux sont ceux et celles qui ont décidé de repartir à l’assaut des aiguilles à tricoter, des crochets et des machines à coudre.

Un grand nombre de manuels, de collections de fiches pratiques et de sites Internet font d’ailleurs leur apparition sur ces thématiques.

Quels sont les domaines d’application du “faites-le vous-même” ?

La richesse du « faites-le vous-même » est qu’il présente des champs d’applications illimités.

Cependant, la tendance actuelle est clairement de s’illustrer dans le domaine de l’artisanat et de l’artistique.

  • La cuisine fait partie des champs d’application qui semblent récolter le plus grand succès.
    En effet, avec les nombreux scandales alimentaires, les consommateurs ont de moins en moins confiance dans les compositions plus ou moins chimiques des aliments tout faits.
    Il retourne donc à leurs fourneaux pour s’assurer d’avoir une alimentation correcte.
  • La mode est également une des grandes gagnantes du « faites-le vous-même ». À l’heure des mannequins filiformes et des photos retouchées, un grand nombre de citoyens ne semble plus trouver leur bonheur dans les magasins de prêt-à-porter traditionnel ainsi que dans les bijouteries, devenues hors de prix.
    Créer ses bijoux, de préférence fantaisie, fabriquer ou customiser ses vêtements est alors un incontournable pour s’afficher tel que l’on est.
  • Le bricolage et la décoration sont également parties prenantes dans cette nouvelle mouvance.
    Les consommateurs souhaitent un univers personnalisé, et ce, à moindres frais.
    Le « faites-le vous-même » est alors tout indiqué pour réaliser des décors personnalisés.

Le “faites-le vous-même” pour économiser.

Le « faites-le vous-même » doit son succès, non seulement pour son mode de consommation, mais surtout également parce qu’il permet d’économiser.

En effet, que ce soit pour la cuisine où la décoration, il est beaucoup moins cher d’acheter les matières premières et de les affiner par soi-même.

Dans le cas des cosmétiques, par exemple, les économies peuvent être significatives.

En effet, quand vous achetez un parfum, par exemple, sachez que vous payez parfois jusqu’à 90 % d’eau.

Achetez soi-même le parfum et le diluer dans de l’eau coûte nettement moins cher.

Cette logique peut facilement être adaptée à la nourriture, à la cosmétologie de manière générale, mais également à la décoration.

Plus qu’une simple mouvance, le « faites-le vous-même » semble véritablement devenir une nouvelle façon de consommer.
Plus responsable pour la planète, plus économe et plus naturelle, cette nouvelle mode récolte les lauriers dans de nombreux domaines.
De plus en plus de citoyens s’y mettent, et ce avec raison.

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/faites-le-vous-meme-pour-economiser/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.