Epargner pour vaincre les fins de mois difficiles

« La cigale, ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue… Vous chantiez ? J’en suis fort aise : Eh bien! Dansez maintenant » Jean de la Fontaine.

Comment peut-on faire des économies lorsque le salaire ne suffit pas pour couvrir toutes les dépenses ? Vous avez sans doute, déjà entendu cette plainte des pères et mères de famille. Pourtant, le choix est simple : l’endettement ou l’épargne. Les deux vont très rarement ensemble, l’endetté n’a pas d’épargne et le possesseur de l’épargne se passe des dettes.

Ne cassez pas la tirelire trop tôt

Ne cassez pas la tirelire

Les avantages de l’épargne

Rien de plus agréable que d’avoir l’argent nécessaire pour résoudre un gros problème imprévu. Sans une épargne disponible vous serez obligé de vous endetter. L’épargne donne :

  • Une stabilité financière ;
  • De la sérénité : pas d’anxiété pour trouver de l’argent ;
  • La possibilité de préparer l’avenir de la famille ;
  • Des idées : acheter la maison familiale, créer une source de revenu additionnel etc.;
  • La liberté : vous n’êtes pas prisonnier des dettes ou des usuriers et l’huissier de justice ne frappera pas à votre porte;
  • La victoire sur les fins de mois difficiles.

Les conditions préalables

  1. L’état d’esprit est très, très important : « Pensez que vous pouvez ou pas, dans les deux cas vous avez raison » Henry Ford (1863-1947). Ne vous bloquez pas au départ par une approche négative de l’épargne comme citée dans l’introduction. La réflexion, la recherche, l’analyse des dépenses et la lecture de cet article 🙂 aident à trouver les solutions, les méthodes pour réaliser des économies ;
  2. Vaincre les dettes : Penser aux dettes, être malheureux à cause d’elles est le meilleur moyen de rester prisonnier des dettes à jamais. Négociez l’étalement du paiement de vos dettes avec vos créanciers. Ils préféreront être payés sur plusieurs mois plutôt que de ne pas être payé du tout ;
  3. Maîtrise des dépenses : Combien dépensez-vous par jour, par semaine, par mois, par an ? Ou va votre argent, dans l’utile, le nécessaire, le superflu, la noce ? Vivez-vous avec vos moyens ou au-dessus de vos moyens ? Ces questions servent à motiver la réflexion et à prendre conscience des problèmes.
  4. Tenir un budget est indispensable dans la prévision des dépenses et des ressources (voir l’article : comment calculer le budget familial avec un fichier Excel pour faciliter les calculs). Mais suivre la réalisation du budget est vital : il faut noter les dépenses journalières et les classer par nature. Ainsi, vous saurez combien vous coûte le petit déjeuner, le déjeuner, le dîner (l’alimentation en général), la santé, l’habillement, l’entretien de la maison, la scolarité des enfants, le transport, les sorties, les fêtes, la cigarette (comment arrêter de fumer), l’alcool etc. (Téléchargez le tableau Excel de suivi des dépenses. Vous êtes libre de l’adapter à vos besoins et de l’améliorer). L’usage de la loi des 20/80 ou loi de Pareto donnera : 20% des dépenses absorbent 80 % du salaire, donc ces 20 % représentent les dépenses vitales. Dans les 80 % des dépenses restantes qui ne coûtent que 20 % du salaire il y a une bonne partie à annuler pour consacrer tout ou partie de ces 20 % à l’épargne.
Extrait charges fixes du budget familial

Extrait charges fixes du budget familial

 

Comment épargner ?

Il existe plusieurs méthodes d’épargne.

  1. Salaire – Dépenses = Epargne : C’est la méthode la plus difficile à réaliser. Très souvent les charges sont supérieures au salaire et nous reportons les dépenses non essentielles ;
  2. Epargner Avant de Dépenser : C’est la réponse à la boutade « nous payons nos fournisseurs avant de nous payer nous-mêmes ». Payez vous en décidant du taux de votre épargne, 5, 10, 15, 20 % ou plus de votre salaire net et mettez cette somme loin des besoins 😉 (voir plus bas le chapitre : que faire de l’épargne ?). La règle est simple : épargnez d’abord et ne dépensez que pour le nécessaire.
  3. La tontine : des personnes décident de cotiser un montant (la part) tous les mois ou toutes les semaines et tirent au sort le ou les gagnants qui reçoivent la somme collectée. Chaque participant recevra une ou plusieurs fois le montant de la cagnotte selon le nombre de part souscrit au départ. Au final il aura épargné x fois le montant de la cagnotte.
  4. Vous connaissez d’autres méthodes d’épargnes ! Merci de les partager avec nous dans les commentaires.

Les ennemis de l’épargne

Ils sont nombreux et le premier ennemi de l’épargne est … l’épargnant lui-même. Nous pouvons en citer d’autres :

  1. L’imprévoyance : Exemple : je ne prépare pas la rentrée des classes pendant les vacances : réinscription, habillement, fournitures etc. Conséquence, à la veille de la rentrée je cherche anxieusement l’argent nécessaire à toutes ces dépenses et comme les fêtes ont déjà bouffé la maigre épargne, c’est l’endettement obligatoire ;
  2. Les fêtes familiales : les baptêmes, mariages, communions, anniversaires pèsent sur le budget et si vous ne serrez pas les cordons de la bourse, votre épargne se rapprochera de zéro ;
  3. Les dépenses de luxe : adepte du dernier cri (plus cher au moment de leur sortie), des inventions récentes (le téléphone portable le plus technique et dont on n’utilise pas le tiers des fonctions), du rare et cher, si vos revenus vous le permettent tant mieux pour vous. Dans le cas contraire tant pis pour votre épargne et vive les dettes ! 🙂 ou 🙁 ;
  4. Les fausses dépenses obligatoires : est-ce indispensable de dépenser autant lors des fêtes religieuses ? Les acomptes de Noël, de Korité, de Tabaski, de Pâques égalent un endettement dur dix ou douze mois pour deux jours de fêtes : pensez vous que c’est raisonnable ?
C'est mon salaire ou le numéro de la page

Les conséquences de l’endettement

Que faire de l’épargne ?

Les montants  épargnés peuvent vous faire gagner de l’argent, si vous les placez intelligemment pour une belle sécurité financière. Il faut bien étudier les taux d’intérêts et les conditions avant de placer vos économies.

  • Les banques offrent :
  1. Le dépôt à terme ou DAT : compte de dépôt bloqué et rémunéré et dont le montant, la durée et le taux sont déterminés contractuellement. La rémunération libre est fixée par la banque en fonction du montant, de la durée et de l’évolution des taux du marché monétaire ;
  2. Le bon de caisse : titre de créance sur banque dont le montant minimum conseillé est de 1.000.000 FCFA, la rémunération est fixée par la banque en fonction du montant, de la durée et de l’évolution des taux du marché monétaire ;
  3. Le plan Epargne Logement: un placement conçu pour la préparation d’un projet immobilier. Le versement initial est de 100 000 FCFA minimum suivi de versements mensuels minimum de 25 000 FCFA avec la possibilité de versements exceptionnels. Une épargne rémunérée à un taux de quatre à 4,5 % l’an suivant les banques, exonéré d’impôt à la BHS ;

    Plan épargne logement

    Epargner brique par brique

  4. Le compte épargne : épargnez à votre rythme pour réaliser vos projets et accéder au crédit. Taux de rémunération 3,5 % l’an, ce taux est fixé par la BCEAO, les intérêts sont versés au 31 décembre de chaque année ;
  5. L’épargne retraite : pour se constituer un capital-retraite. Rémunérer au taux de 3,5 %, intérêts payés annuellement, mais capitalisés.
  6. Certaines banques offrent des produits spécifiques. Consultez ici : la BHS (Banque de l’Habitat du Sénégal), la SGBS, la Banque Atlantique, la CBAO.

La micro-finance donne à tous l’accès aux services financiers tels que compte à terme, épargne prévoyance, épargne nantie (pour l’obtention d’un prêt), plan épargne projet etc.

  • La poste : POSTEFINANCES offre des services financiers de base aux populations : le compte d’épargne CNE  rémunéré au taux annuel de 3,5% ; le compte épargne mineur au même taux ; le compte épargne personne morale au même taux.
  • Acheter des actions ou des obligations auprès de la BRVM (bourse régionale des valeurs mobilières) est aussi un moyen de placement rémunérateur ; http://www.brvm.org/
  • Autres : Investir dans une affaire pour avoir des revenus additionnels, dans la construction ou l’achat de la maison familiale, faire de la spéculation.

Les types d’épargnes

Mais ces moyens de fructifier votre argent dépendent des types d’épargnes :

  • A long terme : c’est l’idéal, puisqu’il s’agit de montants dont vous n’avez pas besoin dans l’immédiat. Il suppose l’existence d’économies…
  • De prévoyance : les coups durs imprévisibles coûtent très cher, l’épargne de prévoyance permet d’éviter l’endettement dans ces cas. Il y a aussi l’épargne…
  • De réalisation ou d’investissement : c’est la plus utilisée par les responsables de famille qui épargnent pour l’achat de la maison familiale.

Pour épargner, il faut vivre avec ses moyens, car si les dépenses sont supérieures au salaire, l’endettement finance la différence. Et le risque existe de creuser un trou pour combler un autre trou… c’est l’engrenage, bien connu par ceux qui ne sont jamais à jour.

Se fixer un montant à épargner tous les mois, est-ce réalisable ? Qu’en pensez-vous ?

Téléchargez le tableau de suivi et de calcul du budget familial !

Et vos quatre bonus.

  1. Les 4 étapes pour passer d’un budget déficitaire à un budget excédentaire.
  2. Vingt six astuces pour économiser de l’argent à raison d’une astuce toutes les semaines : ceux qui ont appliqué la première idée ont gagné entre 1230 et 1960 euros.
  3. « Ça marche » : le célèbre petit livre rouge qui fait que vos rêves deviennent réalité .
  4. Le livre « 60 conseils pour une vie de famille et des relations harmonieuses ».

Inscrivez-vous ici !

Termes de recherche:

Lien Permanent pour cet article : https://www.gerer-sa-famille.com/epargner-pour-vaincre-les-fins-de-mois-difficiles/

(3 commentaires)

5 pings

  1. merci Jean Louis
    Moi parfois il m’est difficile d’épargner mais vu les possibilités qui s’offre à nous par votre biais je pense que ça mérite une bonne réflexion pour me lancer sur ce projet d’épargne car c’est vital.
    je pense que comme tu la dis, faut essayer de dépenser que pour le nécessaire ensuite le reste viendra après. Moi, avec mon mari on s’est fixé une objectif à partir de ce mois Zéro dette pour lui et pour moi pour pouvoir épargner en calculant la dépense moyenne à 1000f/jour comme cela au bout d’un mois nous pourrons commencer à épargner et suivre notre budget.
    Merci

  2. Vous avez pris la décision d’épargner à deux et c’est le plus important ! Fixez vous un montant à épargner tous les mois, mettez le dans un compte et oubliez-le, même si vous avez des problèmes.
    Payez vous, vous-même avant de payer vos créanciers 😉
    Votre sécurité financière en dépend.

  3. Merci, pour votre article que j’ai trouvé très intéressant et pouvant ouvrir des perspectives radieuses aux personnes qui prendront les bonnes décisions après lecture de cet article sur l’épargne.
    J’ai bien aimé votre slogan :”Payez vous, vous même avant de payer vos dettes”.

  1. […] // ]]> Le budget familial est donc un plan de trésorerie pour vos finances. C’est votre argent, qui devrait travailler pour vous, et non l’inverse. Un budget vous permet de suivre vos revenus et vos dépenses, en donnant l’utilisation de chaque unité d’argent dépensée. Vous obtiendrez une bonne image des factures à payer, de l’épargne prévue et de la planification de votre avenir financier. […]

  2. […] ]]> Préparez la rentrée scolaire sur deux ou trois mois et elle se déroulera sans stress, sans endettement, dans le calme et la satisfaction d’avoir bien géré cet événement […]

  3. […]  Epargner pour vaincre les fins de mois difficiles « La cigale, ayant chanté tout l’été se trouva fort dépourvue… Vous chantiez ? J’en suis […]

  4. […] Pour compléter les réponses à la question, comment faire des économies, consulter l’article : Épargner pour Vaincre les fins de mois difficile. […]

  5. […] étapes pour améliorer le budget […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

CommentLuv badge